29 octobre 2007

Les Aveux..

Il est fatigué le prince charmantIl est fatigué son beau cheval blancSes rêves bleus sont un peu grisSon épée d'or est en fer blancJe suis fatigué d'être celui-làJe n'ai plus la force de tricherUn jour de plus avec toiOu je te perdrai, Ou tu m'aimerasMais ce soir je ferme les yeuxEt ce soir je t'ouvre les yeuxJ'ai tout inventéMa vie, mes idéesPour me faire aimer de toiJe t'ai raconté n'importe quoiJ'ai toujours été, plus gentil que moiCertains soirs, les roses m'ennuientEt ce soir les roses m'ennuientIl est fatigué le prince... [Lire la suite]
Posté par on_sapercoit à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2007

D'un poète ...

                               Le lac Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,Dans la nuit éternelle emportés sans retour,Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âgesJeter l'ancre un seul jour ?Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierreOù tu la vis s'asseoir !Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,Ainsi tu te brisais sur... [Lire la suite]
Posté par on_sapercoit à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2007

Et puis l'on s'aperçoit

On arrive tout nuUn matin au portique, Parmi tant d'étrangers, On est un inconnuOn découvre la vieTout comme une AmériqueOn a soif d'être vieux, Avant d'avoir vécuEt puis, on s'aperçoitQue partir, ça sert à rien, Et puis, on s'aperçoitQue de rester, ça sert à rien, Alors, on reste, Alors, on reste, n'importe où.On se trouve un matin, On est deux, face à face, On se trouve un matinDeux dans le même lit, On découvre l'amour, On lui cède la place, Mais il fait la valiseAvant qu'on ait comprisEt puis, on s'aperçoitQue d'être... [Lire la suite]
Posté par on_sapercoit à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]